Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Jan

Où AneverBeen vous accorde un aperçu de la sélection annuelle des Incorruptibles...

Publié par AneverBeen  - Catégories :  #Books, #Comic strips ; illustrated books and mangas

Les Incorruptibles est un collectif associatif d'amateurs de mots et livres pour petits et grands et ayant souhait de sensibiliser les enfants à la lecture en plus de leur donner le goût des mots et illustrations par le biais d'une sélection annuelle de livres adaptés à différentes tranches d'âges. 

Intervenant à l'année auprès des enfants en tant qu'adjointe d'animation, AneverBeen a depuis quelques années l'occasion de découvrir, s'inspirer et travailler autour d'une partie de la sélection annuelle effectuée et soumise par les Incorruptibles qui en plus de proposer les livres mettent également à disposition des jeux, questionnaires et un concours de dessin. 

Les consignes données, nous sommes en droit ou non de les suivre mais si l'on s'y prête, il faut le faire sérieusement, avec volonté et envie.

Si les questionnaires inspirent peu les enfants, il faut reconnaître que les cadets (CP et CE1) restent plus ouverts et attentifs que les aînés. Ils écoutent, participent mais l'encadrement est nécessaire. 

Les aînés doivent être plus autonomes mais sans un minimum d'émulsion, les inspiration et motivation manquent. Dommage ! :/

Malgré tout, cela n'a guère empêché AneverBeen de s'intéresser à une partie de la sélection et de se prêter à la tâche. Ainsi, elle a lu l'intégral de la sélection CP ainsi que celle de niveau CE1 en plus d'avoir entamé la lecture de niveaux supérieurs dont CE2.

D'ailleurs, antérieurement, elle eut l'occasion de vous accorder un billet au sujet d'un des livres de la sélection CP : Satanés Lapins ! de Ciara FLOOD dont le billet avait été établi dans le cadre de la NAP Journal dont AneverBeen est référente cette année.

Par ce billet, Elle vous propose de découvrir sommairement son avis sur la plupart des livres de la sélection CE1.

Sur les 6 livres, 5 auront su capter son attention en plus de lui inspirer quelques mots qu'Elle vous propose de découvrir ci-dessous : 

S'unir c'est se mélanger .une histoire de poules. _ Laurent CARDON 
~ Couverture ~

~ Couverture ~

Quatrième de couverture :

 

"C’est la panique au poulailler. Marcel, le coq blanc, a disparu. Un sale coup du renard, les poules en sont persuadées. C’en est trop, les attaques incessantes du renard sont devenues insupportables. Les volatiles décident de riposter. Toutes les poules, les noires, les rousses et les blanches, se rassemblent pour passer à l’action. Mais comment s’organiser ? En bataillons ? Par couleur ? Par taille ? Qui se postera aux premiers rangs de la nouvelle armée des gallinacés ? Les noires peut-être, puisque leur coq s’exprime avec tant de charisme ? Hors de question pour les poules blanches, qui veulent venger la disparition de leur bien-aimé. Elles veulent passer en premier. Et d’abord, pourquoi le commandement reviendrait-il à un mâle ?"
 

~ Illustrations ~
~ Illustrations ~

~ Illustrations ~

NB :

 

De ce livre, de prime abord, on a apprécié le titre qui invite à l'ouverture, la solidarité et la mixité. :) D'ailleurs, on a usé de ce livre pour élaborer, en la compagnie du public concerné, une affiche sur le thème des droits de l'enfant. ;) Aussi, nous (Me* ^^) ne sommes pas restée insensible aux illustrations simples mais efficaces et se mariant avec le texte tout aussi concis mais limpide. Toutefois, reconnaissons que les sujets abordés par le biais de ce livre ne sont pas des plus évidents. En effet, sur fond de collaboration dans le dessein de retrouver les disparus et d'affronter les ennemis, la mixité, la parité et le droit de vote sont les grands thèmes abordés dans S'unir c'est se mélanger. 

L'intrigue en soit n'a pas grande importance, n'est pas des plus captivantes mais pour celles et ceux qui comprennent, le livre illustré est loin d'être inintéressant. 

Usé dans le cadre d'un atelier débat ou autre qu'une simple lecture à voix haute, le livre peut s'avérer être un bon support. :) 

Donc, oui, "S'unir ce n'est pas se diviser mais se mélanger !".

Jean-Jean à l'envers _ Emilie CHAZERAND & Aurelie GUILLEREY
~ Couverture ~

~ Couverture ~

 

Quatrième de couverture : 

 

"Une petite vie rangée, et tous les soirs à la même heure, la télé. Avec les mêmes mauvaises nouvelles. Un jour, Jean-Jean a le déclic : « Puisque le monde va de travers, je vais tout faire à l’envers… » Illico, il enfile son pantalon, braguette sur le derrière, boutonne sa chemise dans le dos – et se plonge dans la baignoire. Forcément, il arrive en retard, et trempé, à l’usine, puis il part se promener à reculons à la pause, se met à lire les livres en commençant par la fin… « Mais que fabrique-t-il ? » s’agace sa voisine Natacha Rébus derrière ses jumelles… avant de succomber, bien sûr !"

~ Illustration ~

~ Illustration ~

NB : 

 

De mon modeste point de vue, le titre n'est pas très inspirant et la couverture manque de fantaisie. Honnêtement, si l'on s'était arrêtée à ces mêmes ni même engagée à consulter la sélection annuelle de niveau CE1 des Incorruptibles, il n'est pas assuré que l'on se serait attardée à lire Jean-Jean à l'envers ni même vous le partager.

Bonne surprise ! Dès la lecture entamée, on s'est prise à l'intrigue qui est simple, rapide, rafraîchissante et peut parvenir à faire sourire les visages ternes. ;)

Tout comme l'histoire ascendante, peu à peu, les lèvres remontent ; consciemment ou non, de manière sensible ou intelligible. :)

Par Jean-Jean qui décide de tout faire à l'envers pour lutter contre la monotonie, l'intrigue invite à mettre de côté la lassitude, le conformisme afin de contrecarrer les ennui et grisaille par les fantaisie, audace, gaieté et amusement ! :D

Le graphisme, lui, est entre deux teintes. Les dessins sont légers, parfois suffisants mais d'autres fois surchargés et agressifs dont par le choix des couleurs tel que le rouge. 

Albertus (l'ours du grand large) _ Laurence GILLOT & Thibaut RASSAT
~ Couverture ~

~ Couverture ~

Quatrième de couverture : 

"Sur « L’Albertus » naviguant toute l’année entre la France et l’Inde, qui, parmi l’équipage formé de solides gaillards, peut bien avoir un ours en peluche rapiécé avec du fil vert canard ? Saturnin, le cuisinier ? Le grand et fort Albin Hartmann ? Le baraqué Élie Stern ? Bien qu’un des marins ait sa veste recousue de fil également vert canard, décision est prise d’offrir la peluche à un orphelinat de Calcutta."  

1. Illustration pleine page 2. Illustration sommaire
1. Illustration pleine page 2. Illustration sommaire

1. Illustration pleine page 2. Illustration sommaire

NB :

 

Tout comme pour Jean-Jean à l'envers, le titre n'est pas de ceux sur lesquels on se retourne le plus facilement. Par contre, la couverture, par son illustration, attire l'oeil. Le jaune ressort bien sur le bleu nuit... Puis, quel est cet ours que tient le marin (capitaine) entre les mains ? Qui des deux est Albertus (reconnaissons que le capitaine a un côté "ours" ;)) ? La quatrième de couverture nous permettra de découvrir qu'Albertus est le petit ourson en peluche. Est-il oublié, égaré, abandonné ? Par une brève enquête et la rencontre de l'équipage, nous suivrons le sort de l'ourson et finirons par découvrir son histoire ; cette dernière émouvante.

Les illustrations sont travaillées, belles et colorées. En pleine page, elles gagnent en charme et à l'inverse, soumises de manière partielle, elles en perdent. 

De la sélection CE1, le texte est l'un des plus complexes mais reste suffisant pour ne pas empiéter sur les illustrations. 

L'histoire est intrigante, prenante et touchante. Soit, dans les fond et forme, ce livre est bon et beau. 

Puis, on accorde un "coup de coeur" pour l'ourson Albertus dont l'état et l'histoire ne laissent pas de marbre. 

 

Cinq minutes et des sablés _ Stéphane SERVANT & Irène BONACINA 
~ Couverture ~

~ Couverture ~

Quatrième de couverture : 

 

"Une petite vieille s’ennuie et attend. Mais quand la grande visiteuse arrive, c’est le grand chambardement et la vie qui reprend !"

~ Illustration ~

~ Illustration ~

NB : 

 

Rien que par son intitulé, Cinq minutes et des sablés nous convie à prendre le temps et à nous poser, pourquoi pas, autour de boissons réconfortantes (thé, café, chocolat) accompagnées de mets dont de sablés, de préférence, faits maison. 

Le graphisme est léger et épuré ; hélas ! parfois peut-être trop. Toutefois, tel quel, le contenu plait. 

L'histoire repose sur un contraste, celui qui oppose la vie et la mort mais pourtant dont cette dernière fait partie de la première. 

La solitude, l'ennui, l'attente et la mort sont les sujets abordés dans ce livre. Pour le rendre moins terne, on balaie au fur et à mesure ces mêmes en les remplaçant par la naissance d'une amitié, des retrouvailles, du partage et d'autres idées plus enjouées. :)

L'écriture est fluide et facile. 

On valide davantage ce livre pour son fond plus que la forme mais, dans l'ensemble, ce livre est bon et donc à (faire) découvrir. 

Aimé_ Claire CLEMENT 

~ Couverture ~

~ Couverture ~

Quatrième de couverture :

 

chaque anniversaire, la maman d'Aimé le lui rappelle : « Aimé, tu es l'enfant de l'amour, du plus grand amour de toute ma vie. » Pourtant, si Aimé connaît l'origine de son prénom si singulier, ce n'est pas le cas de Prudence et Olive, qui ne cessent de le harceler : « Aimé-mé-mé, si tu crois qu'on va t'aimer. » Un jour, Aimé décide qu'il en a assez : un coup de pied à l'une et un tirage de tresse à l'autre. Résultat : privé de récré et de télé. Sa maman lui suggère une autre solution : et s'il racontait plutôt l'histoire de son prénom à ses camarades ?

~ Texte et illustration ~ Petit roman illustré ~

~ Texte et illustration ~ Petit roman illustré ~

NB :

 

Ce petit roman illustré est l'un de nos coups de coeur de la sélection CE1 mais aussi annuelle des Incorruptibles. 

Aimé est touchant, poétique, moraliste et d'actualité. 

Il aborde des sujets forts tels que le harcèlement, la colère, le mutisme et la morosité. 

De manière simple mais efficace, le livre fait preuve de petite psychologie. "Les maux passent par les mots."

Aimé qui se veut roman plus que livre illustré comprend peu d'illustrations. Au final, cela n'est guère dérangeant. Si le livre est bien apporté, l'histoire d'Aimé saura intéresser et divertir les petits auditeurs.

Nous recommandons ce livre et ce auprès des plus petits comme plus grands. 

 

 

 

Le dernier livre de la sélection CE1 est Un mur si haut  de Nancy GUILBERT & Stéphanie AUGUSSEAU que l'on vous propose de consulter en ligne, sur le site des Incorruptibles. 

Malgré un avis manquant, est-ce que le billet fut à votre convenance ? 
 
Commenter cet article

Chris 03/02/2018 14:17

Tu as fait de bonnes critiques. Un bon choix de livres.
Passes un bon week-end
A bientôt

AneverBeen 12/02/2018 06:10

Merci Dame Coincoin ! :)
Le weekend fut rempli mais bon.
On a travaillé, cuisiné, bricolé, est sorti et a retrouvé du petit monde.
La semaine sera pleine.

A tantôt ! :)

Quichottine 29/01/2018 11:46

Tu fais de très beaux choix, j'aime beaucoup.
Merci pour ces lectures, AnB.
Passe une douce journée.

AneverBeen 12/02/2018 06:04

Bonjour Quichottine,

Comment vas-tu depuis la dernière prise de nouvelles ?
Nous concernant, et malgré une nouvelle baisse de tonus au cours de la semaine passée qui nous a obligée à nous rendre en parapharmacie, cela va. :)
On reste active et motivée en plus d'être sur différents projets pour le terrain. A côté de cela, évidemment, on s'occupe. :)
Au sujet de la sélection, je n'ai fait que consulter une sélection soumise par les Incorruptibles. J'y ai pris part et en ai fait une critique. Les sélections CP et CE2 sont en attente de vous être présentées.
On vient d'achever la lecture du roman Les gens dans l'enveloppe d'Isabelle MONNIN. De même, on pense vous en accorder un aperçu dont par le biais de citations relevées à partir du roman et de l'enquête. ;)
Merci d'avoir pris part au billet.

A tout bientôt Grande Quichottine ! :)

Archives

À propos

Qu'il soit petit ou GRAND, en mot ou/et en image, en ce lieu, Chez Elle, le Partage est de convenance. A vos aises, toutes et tous êtes les bienvenu(e)s!