Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jan

Pour citer Baudelaire...

Publié par AneverBeen  - Catégories :  #Au fil des mots et pensées diverses



Les Fleurs du Mal

"O douleur ! O douleur ! le temps mange la vie"
Le goût du néant

"Souviens-toi que le temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi."

L'Horloge

"-Elle pleure , insensé, parce qu'elle a vécu !
Et parce qu'elle vit ! Mais ce qu'elle déplore
Surtout, ce qui la fait frémir jusqu'aux genoux,
C'est que demain, hélàs ! il faudra vivre encore !
Demain, après-demain et toujours ! - comme nous !"
Le masque

"Quand la terre est changée en un cachot humide
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris"
Spleen IXXVI



Commenter cet article

Hécate 26/01/2010 21:02


que non ,nous Hécate et ses trois têtes approuvions ce faste commencement


AneverBeen 28/01/2010 07:20



Cela nous est rassurant !

A bientôt, Hécate.



Hécate 26/01/2010 13:59


c'est bien commencé


AneverBeen 26/01/2010 20:23



Vous semblez pourtant en douter vue le scepticisme dont fait preuve votre "smiley" ! =$
Mais peut-être, est-ce nous qui nous trompons ?
En ce cas, veuillez passer votre chemin Hécate et oubliez ce moment d'incompréhension qui est nôtre. Nous vous en serons reconnaissante :)

De nouveau, AneverBeen vous souhaite une bonne soirée.



Hécate 25/01/2010 19:04


Ne soyons pas maso   !!!


AneverBeen 26/01/2010 13:18



Nous nous entendons, alors ! :)



Hécate 24/01/2010 21:08



Oui ,dur ,mais en attendant on m'avait autorisé Verlaine :)
Et aussi ...les feuilletons d'une revue de mode ,eh! oui...Pas lire était impossible  pour moi !
Rien n'oblige ,certes mais j'aime la réciprocité ,donc...:) et comment résister à Baudelaire ?



AneverBeen 25/01/2010 17:41



Nous apprécions, également, la réciprocité tant que celle-ci se fait et est sans aucune obligation :)
Je ne sais comment, en effet, aurait pu résister Hécate, comme AneverBeen lorsqu'elle s'est rendue sur son fil d'Archal et s'est retrouvée à lire un article consacré au poète, à Baudelaire !
=)
Serait-ce se faire violence que de résister à la tentation ? X)



Hécate 24/01/2010 12:25


Merci du lien sur votre Baudelaire,poète qui a été mon premier choc en Poésie.
Interdit de lecture chez moi ,à la pré-adolescence ,j'ai dû attendre de pouvoir m'acheter "Les fleurs du mal" pour les lire :)
Un vieux livre de poche tout délabré ,tant il fût feuilleter et lu ...
     Et merci d'avoir pris le temps d'explorer mon fil d'archal ,de vous être arrêté sur "Baudelaire".
                            votre Hécate


AneverBeen 24/01/2010 18:11



C'est à nous de vous remercier Hécate d'avoir pris temps de suivre notre lien...
Vous n'y étiez obligée mais vous avez tout de même pris temps de le faire, de le suivre...
Merci.

Interdit de lecture ! Cela devait être difficile...
 Ayant pris goût aux mots assez tôt, je ne sais si j'aurais pu me conformer, comme vous semblez l'avoir fait, à cette interdiction !
 Mais cette attente a dû, si ce n'est certainement, grandir votre, si l'on peut dire, amour pour la littérature ; nous tromperions-nous ?
 ...

C'est au plaisir de partager avec vous, Hécate ; et plus encore, d'apprendre ! :)



DENIS ET FABIENNE 29/03/2009 10:58

Que te dire que j'aime beaucoup les poèmes de Baudelaire!En voici un pour toi:
L'Albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.


A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.


Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!


Le Poëte est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


Bon dimanche, fabienne

AneverBeen 29/03/2009 19:34



Merci beaucoup !
C'est là un bien beau et royal (^^) poème que vous m'offrez !
N'est-il pas extrait des Fleurs du mal de Baudelaire ?
Un receuil enchanteur bien que très mélancolique !
Hélàs, Baudelaire dompte les mots d'une manière tel que nous, éventuels lecteurs, ne puissions comprendre de suite le sens de ces textes ; mais n'est-ce pas justement la subtilité de ces
écrits qui fait de lui son génie de poète ?
Bien à vous, Fabienne.



Moâ 25/01/2009 19:31

Hello ;-)

Après avoir parcouru ton blog, c'est avec plaisir que je valide ton inscription dans la communauté " vos blogs, en parler ".
Bienvenue!
Dans l'attente de te lire rapidement, bien à toi.
@ bientôt...

Moä.

AneverBeen 25/01/2009 20:55



Merci, et c'est alors avec plaisir que je participerai à l'animation de votre communauté !



Archives

À propos

Qu'il soit petit ou GRAND, en mot ou/et en image, en ce lieu, Chez Elle, le Partage est de convenance. A vos aises, toutes et tous êtes les bienvenu(e)s!