Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Oct

Larmes de joie, larmes de peine...

Publié par AneverBeen  - Catégories :  #Books

Les larmes de l'assassin ; Anne Laure Bondoux.


 Résumé :

Paolo Poloverdo est un petit garçon sans âge, sans vie. Il pousse comme tout le reste sur terre, c'est à dire tant bien que mal.
Paolo connaît de la vie bien peu de choses si ce n'est rien. Il vit avec ses deux parents au bout de la terre, dans la dernière maison, juste avant la mer.
Sa vie est triste et monotone mais il ne le sait pas encore.
Ce n'est que lorsque Angel Allegria décide de le prendre sous son aile que Paolo va réellement comencé à vivre, à être
A "être" sous l'aile et auprès de celui qui aura pourtant commis tant de délits et de meurtres, dont celui des parents Poloverdo
...


Ce roman jeunesse (que j'ai trouvé et acheté en "parfait état" pour une seule pièce jaune [ni la plus grosse, ni la plus petite] lors d'un vide grenier) est un petit bijou de la littérature !
Prenant. Touchant. Bouleversant. Poétique....
On se laisse prendre à la lecture de ce livre, pas si enfantin que cela, allant à la rencontre de personnages troublants...
Innoncence. Mal. Solidarité. Trahison. Projets. Remords. Amour. Amitié. Tendresse. Tristesse...
Une lecture au rythme des mots, des descriptions, des chapitres et surtout au rythme d'un voyage, celui de personnages à la recherche d'un vérité, la leur...
"Qu'est-ce la vie ? Le bonheur, peut-il être ? Que, qui suis-je ? Est-ce cela mon destin ? ..." 
Les larmes de l'assassin est une petite merveille, à lire, que je conseille vivement aux plus jeunes comme aux plus grands, en recherche ou non de leur propre vérité (bien, qu'il me semble, qu'on le soit continuellement).


Quelques extraits du livre de Bondoux à vous partager :

"Il eut envie, un court instant, de s'enfouir à son tour sous cette terre, pour y dormir, mais il savait qu'il n'en avait pas le droit puisqu'il n'était pas mort. Il faisait bien la différence : dans ce monde, sur cette terre perdue, seuls les morts connaissaient le repos. Les vivants, eux, n'avaient qu'à serrer les dents pour supporter l'existence."

"Il ne ressentait plus qu'un immense soulagement, et la fierté d'avoir retrouvé l'enfant vivant. Ceal rayonnait en lui, si bien qu'il songea à remettre l'assassinat de l'étranger à plus tard pour ne pas gâcher ce moment extraordinairement serein, ce moment où, seul sur cette terre de misère, il marchait, un corps lové contre le sien, avec la certitude d'accomplir quelque chose d'inmportant dans l'univers."

"En sortant, il serrait son poing sur le bonbon, bien décidé à le garder toute sa vie, comme un talisman. Le papier jaune, petit éclat de soleil tombé du ciel, ne pouvait que lui porter bonheur."

"Il avait l'impression de comprendre tout, comme si le voile était tombé et que la vérité éclatait enfin au grand jour. 
Il revoyait sa naissance, le chemin étroit qu'il avait dû se frayer dans les entrailles de sa mère. A chaque aspiration, c'était comme s'il goûtait l'air pour la première fois. Il s'entendait encore pousser son cri de nouveau-né, et ce cri répondait à tous les autres cris poussés depuis le début des temps, par toutes les générations d'hommes.
 
"Le flot de nos larmes
 Envahit nos âmes
 Envahit nos âmes.
 Le flot de nos larmes
 Purifie nos âmes
"

Pauline Croze

Commenter cet article

Quichottine 10/10/2009 14:21


C'est vrai que les livres nous donnent rendez-vous... à nous de saisir ces rencontres pour en faire autre chose que de simples lignes parcourues dans une bibliothèque ou chez un marchand.

Je te souhaite une belle fin de semaine, AneverBeen.
Prends soin de toi.


AneverBeen 10/10/2009 20:30



Les livres permettent de combler les quelques et éventuelles pages blanches de notre propre livre ; de merveilles, parfois même...
Les livres sont les compagnons de route les plus fidèles dont nous seul(e)s sont maître(sse)s de nous en séparer ou mieux encore, de les réécrire...

Je souhaite à la Grande Quichottine de passer une douce soirée.

A bientôt...



Gossip Boy 08/10/2009 08:37



Re A Never Been,

Tu ne te trompes pas, il me reste à remplir quelques formalités et me voilà à nouveau actif jusque fin décembre (voire fin janvier). Là il faut que je prenne rendez-vous avec un médecin spécial
et a priori je commence lundi (J'ai pas envie d'y aller, j'aime pas aller voir un docteur que je connais pas, surtout après la mauvaise expérience de la fois dernière!!! ^^').

Bisous, bsous,

XO

Gossip Boy.



AneverBeen 08/10/2009 17:49



Quelle bonne nouvelle Gossip Boy !
J'en suis vraiment ravie pour toi...
VRAIMENT !
L'attente, les journées longues, la routine...
Durant tant de temps...
Purrions-nous dire, et dans ce cas-ci écrire, "enfin !" ?
Je ne sais pas, mais que Gossip Boy profite de cette ouverture...
Peut-être que la chance lui sourira au delà des ces 3 mois à venir !

Un passage obligé chez "Doc'" ? La nouvelle ne vaut-elle pas cette obligation ? ...

A bientôt Gossip Boy et *o* tout plein pour fêter cette nouvelle, cette ouverture tant attendue et venue !



Gossip Boy 07/10/2009 16:37


Coucou A Never Been,

Que de larmes! Est-ce que tu choisis des thèmes quand tu lis ou alors c'est le hasard qui en a décidé ainsi?

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

PS : Je vais à nouveau avoir le temps le lire (pendant 2 ou 3 mois), si tu vois ce que je veux dire. ;-)


AneverBeen 08/10/2009 07:26



Les tèmes ne sont pas choisis ; les livres croisent mon chemin.
 Quichottine, tout comme Kri, parlent de rencontre et non de hasard...
Pour ce livre-ci, ce fut dans un premier temps, la couverture qui m'a interpellé...
Le résumé (de base), lui, m'a plus que plu...

Que de larmes puisque les larmes expriment tant de choses, en disent tant...

A bientôt Gossip Boy.

P.S (en guise de réponse à celui de Gossip Boy ) : Gossip Boy, aurait-il eu une proposition de place sur le
"terrain", dans le monde dit actif ? Si cela en est le cas, quelle bonne nouvelle ! Espérons qu'AneverBeen ne se trompe pas...

*o*



le....zd83 07/10/2009 13:54


a les larmes....
pour moi aujourd'hui ces de joie et demain qui sais......
ces la vie....qui veut chat
bisous du sud..


AneverBeen 07/10/2009 20:54



Larmes de joie, larmes de peine,
Larmes de peur, larmes de courage,
Larmes de colère, lamres de fierté...
Larmes, larmes, larmes...
Ainsi, à quoi bon crier, hurler, casser... lorsque nos larmes savent exprimer tant de choses, tel un langage ?
...

A bientôt le... zd83.



Quichottine 03/10/2009 09:57


Je le chercherai... D'après ce que tu en dis et les extraits que tu nous donnes, ce doit être sublime.

Merci pour cette découverte.

Passe un bon weekend, AneverBeen.


AneverBeen 03/10/2009 17:41



Ce livre est, en effet, sublime !
La relation entre le petit Paolo & Angel, est touchante.
On ne peut être que touché(e) par Les larmes de l'assassin.
J'espère que Quichottine trouvera le roman de Bondoux pour qu'elle puisse nous en parler, la-bas en Quichottinie où tout est si merveilleux et touchant, post-lecture...
Elle s'exprime si bien...




Archives

À propos

Qu'il soit petit ou GRAND, en mot ou/et en image, en ce lieu, Chez Elle, le Partage est de convenance. A vos aises, toutes et tous êtes les bienvenu(e)s!