Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Mar

Prêt à tout par appréciation des odeurs...

Publié par AneverBeen  - Catégories :  #Books

Le parfum : Patrick Süskind

http://www.obskure.com/kulture/suskind_le_parfum_.jpg

Jean-Baptiste Grenouille dit Grenouille est un garçon qui d'apparence semble inoffensif et discret mais qui en réalité est bien plus et bien loin d'être cela. Depuis son plus jeune âge, Grenouille a un don, un incroyable don qui finira par le rendre machiavélique : Grenouille est plus qu'un Nez, il est le Prince des odeurs, les sentant, les appréciant comme personne et pouvant faire de toute essence un parfum unique, exceptionnel, magique...
Il se sent, bien qu'il soit dénué de toute odeur propre, et sait supérieur à tous ces autres, hommes et femmes. Il sait qu'il peut devenir par son simple don le seul et unique Dieu qu'il puisse véritablement exister.
Amoureux des odeurs, et surtout celles du corps, bien plus que des femmes et de la vie, Grenouille ira jusqu'à sacrifier les plus belles fleurs, à entendre vierges, et ce sans remords !
Jean-Baptiste est, sous ses airs d'homme enfant, un véritable manipulateur et meurtrier !!


http://www.juliendugue.com/img-wp/le-parfum.jpg

"Car les hommes pouvaient fermer les yeux devant la grandeur, devant l'horreur, devant la beauté, et ils pouvaient ne pas prêter l'oreille à des mélodies ou à des paroles enjôleuses. Mais ils ne pouvaient se soustraire à l'odeur. Car l'odeur était soeur de la respiration. Elle pénétrait dans les hommes en même temps que celle-ci ; ils ne pouvaient se défendre d'elle, s'ils voulaient vivre. Et l'odeur pénétrait directement en eux jusqu'à leur coeur, et elle y décidait catégoriquement de l'inclination et du mépris, du dégoût et du désir, de l'amour et de la haine. Qu maîtrisait les odeurs maîtrisait le coeur des hommes."


http://www.ac-strasbourg.fr/pedago/lettres/Lecture/Suskind.gif

Le parfum est un livre qui, en amont, me laissa perplexe. Je trouvais le contenu des premières pages quelque peu exagéré. Tout semblait sentir mauvais ; du décors aux personnages passant par les petits détails. Nous commencions même par nous demander si le contenu du livre allait en être de même !
Puer.
L'auteur allait-il se contenter de dire qu'untel puait, qu'unetelle puait, que ceci puait, puis cela puait et ce tout au long du livre nous lassant bien vite...
Fallait-il attendre la naissance d'un enfant non désiré et maternellement rejeté pour que la puanteur s'estompe ? A penser que oui ! Il fallait attendre l'arrivée de Jean-Baptiste Grenouille dit Grenouille pour que le lecteur se prenne enfin, sérieusement, à la lecture du livre. Il n'allait plus seulement être question de simple puanteur. Grenouille devient, dans le livre, Le Nez mais aussi celui du lecteur.
Nous suivons Grenouille dès sa naissance, passant par son enfance et adolescence, pour le quitter bien jeune mais bien plus tard...
Une fin incroyable et répugnante, digne d'un être exceptionnel.
Grenouille est un être/personnage exceptionnel ; si bien par son incroyable don inné que par ce qu'il arrive à suciter chez nous, lecteurs.
On le sait ignoble meurtrier et manipulauteur que l'on ne peut, cependant, s'empêcher d'apprécier Jean-Baptiste Grenouille. Lui que l'on dit chétif, homme d'ombre. 
Comment ne pas apprécier un homme qui semble voir le monde d'une manière que d'autres ne savent ou n'osent considérer ? Comment ne pas compatir à la solitude d'un être devenu quasi-asocial lorsque l'on sait que dès les premieres minutes de son existence, il était destiné à être un être à part, seul ? Comment ne pas tomber sous le charme d'un pareil génie ? Lui, Grenouille, qui sait si bien se faire passer pour ce qu'il n'est pas, trompant ainsi son monde et arrivant à bout, avec une certaine facilité, de ses projets. Coûte que coûte ! Nous suivons Grenouille, et acceptons ses faits, aussi cruels que glauques qu'ils soient.
Grenouille est un personnage qui pourrait fasciner ; plaire ou non, sucitant ainsi, à son tour, tel un parfum, soit l'inclination, soit le mépris.
Peut-être, pourrait-il en être de même du livre de
Süskind ?
Certains lecteurs se prendront sans mal à la lecture du best-seller, traduit en 45 langues, alors que d'autres, dont les plus jeunes, certainement, pourraient se trouver ennuyés.
AneverBeen, peut dire (et plutôt ici, écrire), que
Le parfum est un livre qui lui a plu même si elle ne se priva pas de lire d'autres livres, dont BDs, à côté de cette même lecture, qui la divertirent davantage.
Désormais, une envie ; celle de visionner le film inspiré de ce même roman, et intitulé de la manière :
Le parfum.
Commenter cet article

silvi 03/04/2010 12:16



roman exceptionnel (enfin c'est mon avis) que j'ai eu plaisir à lire au moins 2 fois.


les descriptions olfactives sont magnifiques et le personnage de Grenouille très attachant malgré qu'il soit un criminel.....



AneverBeen 04/04/2010 13:21



Nous sommes donc d'accord : Süskind a su nous rendre sympathique un personnage qui se veut et est pourtant démoniaque !


Un roman excpetionnel : Oui ! mais il n'est pas certain que tous le considèrent de la sorte.


J'ai tenté de me rendre sur l'espace de Silvi, mais rien y fait, je n'y arrive pas ; lui serait-il possible de nous faire part de son lien pour que nous
puissions aller à sa rencontre ?


A bientôt.



Jakline 19/03/2010 00:17


J'ai été complètement envoutée par ce roman que j'ai lu une 1ère fois il y a quelques 15-20 années et que j'ai relu dernièrement; subjuguée par la puissance du "caractère" de Grenouille, à la fois
inquiétant et captivant de singularité. Je ne suis pas arrivée à le trouver horrible et je crois qu'une partie du talent de Süskind est là: arriver à nous rendre attachant-sinon sympathique- un
être tout compte fait montrueux.


AneverBeen 19/03/2010 13:01



Je constate que Jakline a eu le même sentiment de sympathie envers le personnage de Grenouille qui se veut pourtant manipulateur et meurtrier ; et reconnait
donc, à travers ce fait le talent d'écrivain de Süskind.
Il est vrai que Grenouille est un personnage singulier qui pourrait bien marquer des esprits...

Au plaisir de vous recevoir !

A bientôt ; par chez vous ;)





Anna 17/03/2010 22:47


Humm ... ce n'est pas vraiment un probleme de mal, Anna ne prend jamais les devants, question de principe. lol


AneverBeen 18/03/2010 08:08



"Question de principe" ?
...
Une réponse qui manque de fond Joli Gnome XD



Hécate 16/03/2010 09:20


Oui ,en effet :)

Par chez moi ,ma denière parution est une ouevre poétique d'un gitan et aussi ,j'y signale un film très ,très puissant qui vient de sortir .
                                        à
bientôt ,je l'espère
                                                        
votre Hécate


AneverBeen 18/03/2010 08:02



A bientôt ; lors des jours à venir...



Hécate 14/03/2010 17:58



J'ai lu ce livre a sa sortie ,il m'avait fascinée !!!
Je pense qu'il est toujours bien dans l'air du temps ...:)
 Une odeur pernicieuse . Superbement écrit. L'oeuvre majeur de Süskind.
                                                                                                              
Hécate



AneverBeen 16/03/2010 06:51



Nous nous souvenons qu'Hécate nous avait fait part de son avis sur le livre de Süskind en plus de laisser entendre que Le pigeon était loin d'être à la hauteur de ce même.
 Il est vrai qu'à partir d'un certain temps, le livre, et beaucoup plus la psychologie du personnage, Grenouille, fascine.

A bientôt ; prochainement par chez vous ; certainement... :)



Anna 13/03/2010 17:34



Aaaaah non, je ne crois pas que ce traumatisme passera un jour lol c'etait trop ... inattendu ... lool


Quant a prendre les devants ce n'est pas prés d'arriver; crois moi !



AneverBeen 14/03/2010 19:47



En effet, si le livre de Süskind a déjà laissé quelques sequelles à Anna, il ne faudrait pas que cette dernière se fasse davantage de mal en
prenant les devants... XD



magsam 11/03/2010 23:59


Coucou tu vas bien ? Je n'ai jamais lu ce livre mais je l'ai deja vu il faudrais que je me laisse tenter par moment par d'autre théme que les biographies,l'esoterisme,les legendes petite je me
rappelle avoir adorais Noir comme le souvenir je pense que tu connais toi qui lis pas mal gros bisous passe une belle et douce nuit bisous aux minou ronroneur lol


AneverBeen 12/03/2010 07:14



Les livres lus par Mag doivent, également, être intéréssants.
Il nous arrive aussi de lire des biographies ; en revanche, nous n'avons jamais eu l'occasion de lire un livre ne traitant que de sujets paranormaux.
Non, je ne connais pas Noir ! AneverBeen a beau être une lectrice qu'elle n'est pas, pour autant, une référence littéraire à elle seule =)
Mag pourrait-elle m'en dire plus au sujet de Noir ?

Merci de ces voeux du soir et bisous que je ne manquerai pas de transmettre, prochainement, à mes ronrons de félins.

A bientôt Mag.



Quichottine 10/03/2010 07:50


Oh oui ! La petite marchande de Prose... et, si les personnages te plaisent, tu peux continuer la série des Malaussène. Ils sont stupéfiants !

Bonne journée, AneverBeen.


AneverBeen 10/03/2010 17:12



Quichottine semble donc confirmer la recommandation faite concernant le livre de Pennac =)
Je prends note de tout

A bientôt Quichottine...



Gossip Boy 09/03/2010 20:29


Coucou A Never Been,

Patrick SÜSKIND... J'ai découvert Das Parfum au collège grâce à ma prof d'allemand et il m'a toujours fasciné. Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire ce livre car je veux absolument le
lire en version originale... Mais j'ai vu le film et je ne l'ai pas trop apprécié (un peu trop glauque, même s'il est assez fidèle à l'histoire).

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.


AneverBeen 10/03/2010 17:08



Une autre critique négative concernant le film inspiré du livre de Süskind.
Il me faudra donc, comme me l'a fait remarquer une camarade, tôt ou tard, trancher.
Si le film a déplu à Gossip Boy par son aspect un peu glauque, peut-être en sera-t-il de même avec le livre qui aura inspiré ce dernier ; cependant, rien n'empêche Mr Boy de lire le best-seller
de Süskind car d'un livre à une adptation sur la toile, il peut y avoir des plus comme des moins.
Ainsi, ce sera à son tour de trancher lorsque lecture du livre, en sa version originale, sera faite.
=)

A bientôt Gossip Boy et *o*.



magsam 09/03/2010 00:12


Bonsoir a toi c'est par ce temps de neige que je passe te faire un petit coucou prendre des tes nouvelles de toi et de tes minous et te souhaiter une belle et douce nuit gros bisous


AneverBeen 10/03/2010 06:57



Merci de ces voeux et bises du soir Mag =)
En espérant que dans deux semaines le Printemps nous apporte meilleur temps et, surtout, des degrés supplémentaires.

A bientôt, et ronrons de mes doux félins...



Anna 08/03/2010 19:58


Anna fait partie de ceux qui ont beaucoup aimée le parfum, tant par son écriture que par son originalité. Un tueur en serie olfacrtif il fallait y penser ^^ Et la façon dont l'auteur arrive a
decrire les parfums, j'ai trouvée sa genial !

J'avoue que le livre n'est pas trés bien rythmé, il y a des moments de creux, comme le truc de la grotte je me rappelle m'être ennuyée, et puis la fin comment dire ... speciale ... J'etait un peu
traumatisée lol Mais dans l'ensemble j'ai vraiment aimée ce livre.

Par contre le film ... Tous les echos que j'en ai entendue parle de désastre, je laisserais donc AnB trancher ^^


AneverBeen 10/03/2010 06:49



Oui, il nous faudra donc trancher à moins qu'Anna prenne les devants =)

Je constate que ton avis concernant le roman de Süskind reste pratiquement similaire au nôtre ^^
Le traumatisme est-il passé ? XD

A une occasion, prochaine Joli Gnome =)



Quichottine 08/03/2010 16:21


Ce livre-là, je l'ai lu après avoir lu "Comme un roman" de Daniel Pennac.

Je m'étais demandé quel était le roman qui avait tant fascinné les élèves lors de sa lecture orale dans une classe de première...

J'ai compris.

Dois-je te dire que j'en ai gardé une impression bizarre, entre "il me plaît" et "comment peut-on en venir là ?"...?

Je ne sais toujours pas. Je crois qu'il me faudrait le relire.

Je te souhaite une bonne soirée, AneverBeen. :0010:


AneverBeen 10/03/2010 06:41



Oui, peut-être faudrait-il à Quichottine relire le livre de Süskind si le temps le lui permet et si l'envie s'en fait ressentir.

Je n'ai jamais lu de Pennac mais l'on m'a déjà recommandé chaudement La petite marchande de prose de ce dernier.

Merci de ce voeu du soir Quichottine et ravie de te retrouver =)



Archives

À propos

Qu'il soit petit ou GRAND, en mot ou/et en image, en ce lieu, Chez Elle, le Partage est de convenance. A vos aises, toutes et tous êtes les bienvenu(e)s!