Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 Apr

Lorsque la faim est fin...

Publié par AneverBeen  - Catégories :  #Books

Le pavillon des enfants fous ; Valérie Valère

Elle n'a pas encore treize ans que Valérie Valère sent en elle-même ce désir absolu qu'est celui d'en finir avec la vie.
Valérie a le mal de vivre, tant bien en elle et chez elle qu'en dehors et avec autrui...
Son mal de vivre se traduit  par le refus de s'alimenter...
Ainsi commence son histoire...
Internée dans un hôpital dit "le pavillon des enfants fous" situé à Paris, Valérie souffre en silence et comprend peu à peu la (les) vraie(s) raison(s) de son mal de vivre : enfant non désiré, Valérie se sent désaimée de ses deux parents divorcés...


Un livre cru, poignant et frappant !
Un témoignage touchant, bouleversant !
 Un désir de mort lente...
Un souvenir douloureux...
Une guérison...
...mais...
...un combat inachevé...
Parlons de ce mal de vivre !
Tentons de comprendre au mieux ce comportement sucidaire traduit par le biais du refus de toute nourriture !
Ouvrons les yeux ; compatissons mais réagissons !


"Les maux passent par les mots"

Commenter cet article

denis 08/05/2009 09:43

voilà un livre qui semble bien intéressant pour comprendre que des jeunes peuvent souffrir dès leur tendre jeunesse
amitié
denis

AneverBeen 08/05/2009 11:06



En effet, ce livre est intéressant car repose sur un réel mal-être ; dont ici, celui d'une jeune fille.
Mais attention, "elle" peut frapper n'importe qui et à tout âge...

Cordialement.

P.S : Merci de votre passage Denis.
 



Gossip Boy 28/04/2009 11:53

Re A Never Been,

Je comprends mieux maintenant pourquoi je t'ai perturbée. Rassure-toi, il n'y a rien de dramatique, il y a des choses qui se ressentent et qui se ressentiront toujours... Et puis comme je sais les choses depuis longtemps (avant même que je n'en comprenne le vrai sens), je me suis fait une raison : Ainsi va la vie.

Pour en revenir à ton côté "Tim BURTONisme-obscure", c'est parce qu'en parallèle de ton côté "manga-BD-optimiste" cela dénote un contraste fort. Je trouve intéressant de voir comment tu assumes pleinement tous tes visages.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

AneverBeen 29/04/2009 10:10



"Ainsi va la vie"...
Assumons ce que nous sommes ; assumons notre ouverture d'esprit... ou non !
Obscure ; AneverBeen ?

Mais pas que...


P.S : J'apprécie la réfèrence à Tim BURTON ! ^^


A bientôt Gossip Boy !! 



Gossip Boy 27/04/2009 12:04

Coucou A Never Been,

Tu n'aurais pas un côté sombre très prononcé par hasard? Tu aimes vraiment ls sujets graves et les ambiances morbides... Est-ce que A Never Been ne serait un peu gothique en prime?

Le dur sujet que ce livre aborde ne m'est pas totalement inconnu (je n'en dirais pas d'avantage) mais les parents sont en dessous de tout et le pire c'est qu'ils n'en sont pas forcément conscients.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.

AneverBeen 28/04/2009 10:52



Je respecte ton silence Gossip Boy ; bien que ta petite confession met pertubante (je ne peux y faire abstraction) ...
Un sujet difficile car une réalité vraie et dérangeante : qui ose en parler si ce n'est de s'en moquer ?
Non inconnu...


Pour ce qui est de mon côté, peut-être trop prononcé, obsur je n'en dirais seulement que je ne peux ignorer l'existence du côté sombre de la vie :
je suis pensive et réaliste.


Gothique ? Plutôt "pied sur terre" (à défaut de réaliste et d'une éventuelle répétition...) et ouverte d'esprit (sans
prétention) ; mes idées ne se limitent pas au noir, à la mort et je ne sais quoi d'autres qui pourraient me faire passer pour un individu morbide et renfermé à l'obsurité.
Aussi, l'effet de mode ne me convient pas (...).

A bientôt Gossip Boy.

 


  



Archives

À propos

Qu'il soit petit ou GRAND, en mot ou/et en image, en ce lieu, Chez Elle, le Partage est de convenance. A vos aises, toutes et tous êtes les bienvenu(e)s!